Érythèmes fessiers chez bébé avec des couches lavables: Que faire ?

Les couches lavables sont très saines pour les petites fesses de votre bébé, cependant, vous pouvez être amenés à rencontrer des problèmes d’irritation, de rougeurs au niveau du siège…alors pourquoi et comment faire ?

J’ai été contactée très récemment par une maman qui utilise des couches lavables (françaises) depuis la naissance de son bébé et qui subitement, au bout de 6 mois, a rencontré des problèmes de rougeurs sur les fesses et les parties intimes (plaques rouges, sécheresse et même petites plaies) alors que tout se passait très bien auparavant…
Leur pédiatre leur a prescrit un traitement qui les a amenés à utiliser des couches jetables, les irritations se sont calmées, mais, dès qu’ils sont repassés aux couches lavables, les rougeurs sont réapparues aussitôt…

Je vous parle de ce retour car il est très fréquent, j’ai moi-même vécu l’expérience de ces rougeurs il y a peu de temps. Aussi, je peux vous donner quelques pistes pour en venir à bout (ce qui bien-sûr n’exclut pas de consulter et/ou un traitement médical ! )

Pourquoi mon bébé a les fesses rouges ?

Mis à part les causes proprement médicales, les “fesses rouges”, les irritations sont généralement causées par un contact prolongé de la peau de votre bébé avec une couche (lavable ou jetable) souillée par l’urine ou les selles. Il est donc important de rappeler qu’une couche doit être régulièrement changée (toutes les 3h à 4h). En revanche, dans des “conditions normales d’utilisation”, d’autres facteurs peuvent expliquer ces problèmes cutanés

Poussées dentaires et fesses rouges

Lors d’une poussée dentaire, les selles sont généralement plus molles et plus acides qu’à l’ordinaire. Le contact des selles avec la peau de votre bébé peut rendre le frottement avec la couche plus irritant et engendrer ces problèmes d’irritation.

Dans ce cas, il faudra bien vous assurer que vos couches sont changées rapidement après chaque selle et plus fréquemment que d’habitude.

Dans le cas de douleurs ou poussées dentaires, il existe des solutions simples et saines pour soulager votre bébé ; anneaux de dentition, huiles calmantes gingivales,…vous pouvez retrouver tous ces articles dans la section “douleurs dentaires”.

Des absorbants, des inserts et des couches lavables encrassés

En l’absence “d’odeur”, même avec un test de déperlance avec un “bon” résultat (voir l’article complet sur l’encrassage et le décrassage des couches lavables), et même si vos inserts et couches lavables absorbent toujours correctement, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas encrassés.

Au fur et à mesure des utilisations et des lavages, il est possible que de légères traces d’urine et de selles restent incrustées dans vos couches lavables ; ce qui peut conduire (surtout sur les peaux fragiles de nos bébés) à des irritations, des rougeurs et plaques en tout genre.

Bref…en cas de rougeurs soudaines et inexpliquées, je vous conseille de ne pas chercher plus loin et de réaliser un décrassage de tous vos inserts, absorbants et couches lavables absorbantes.

Une lessive non adaptée

Ce n’est une surprise pour personne que certains composants contenus dans les lessives sont très irritants pour la peau. Concernant le lavage des couches lavables en contact direct avec la peau fragile des bébés, il faudra y prêter encore plus attention. Ce sujet est assez complexe, j’ai donc prévu d’écrire un article complet à ce propos prochainement.

En attendant, je vous conseille de lire l’article sur les lessives recommandées et compatibles avec les couches lavables.

Des résidus de lessive dans vos couches lavables

Tout comme l’urine, des traces de lessive peuvent persister et rester incrustées dans les fibres de vos absorbants et couches lavables. (C’est d’ailleurs un autre type d’encrassage des couches lavables).

Je vous conseille de ne pas lésiner sur le rinçage lorsque vous les laver. C’est un bon moyen pour se débarrasser de tous les résidus de lessive incrustés profondément dans les fibres. La température de votre lavage est également un facteur important. Si vous ne lavez pas suffisamment à “forte” température, la lessive aura du mal à se dissoudre et à être évacuée correctement de vos couches lavables. Enfin, le temps de lavage est également important…et comme le dit le dicton, plus c’est long, plus c’est bon… hahahah.

Je vous invite à lire l’article complet sur la routine de lavage des couches lavables.

Je lis parfois que le liquide vaisselle est recommandé pour ce type de problème…mon avis reste très nuancé à ce sujet.  Alors oui, le liquide vaisselle permettra de vous débarrasser et d’éliminer efficacement les résidus de lessive, mais c’est un corps gras qui aura tendance à encrasser vos inserts et absorbants.

Les matières des inserts, absorbants, voiles de protection et couches lavables

Les matières synthétiques, au contact direct de la peau, ont tendance à l’assécher et donc à la fragiliser. C’est par exemple le cas des inserts en microfibre ou des voiles et revêtements en micropolaire. C’est d’autant plus vrai que les matières synthétiques s’encrassent beaucoup plus rapidement que les matières naturelles comme le coton, le bambou, le chanvre…

Une couche lavable mal positionnée

Une couche lavable est comme un vêtement, elle peut “marquer” légèrement la peau de bébé, sans toutefois la blesser !

Aussi, si vous avez de légères marques c’est normal, mais si des irritations apparaissent, il est possible que ce soit dû à un mauvais positionnement de la culotte de protection. Vérifiez qu’elle soit bien placée dans le pli de l’aine (et non pas sur la cuisse).

Certaines culottes de protection marquent plus que d’autres, tout dépendra de la “sensibilité” de votre bébé. J’ai eu par exemple des retours de quelques mamans (très peu) sur les couches lavables Bambino Mio dont l’élastique marquerait un peu plus d‘autres. Mais de manière générale, les culottes de protection sont assez semblables et ne blesseront pas votre bébé si elles sont bien placées.

Enfin, certains bébés à la peau très sensible auront plus facilement des marques avec leurs couches lavables. Dans ce cas, privilégiez les culottes de protection avec des rebords doux en polaire, ou encore mieux, utilisez les shorty de protection sans élastique aux jambes, cuisses et dos.

 

Mon grain de sel :

Pendant la crise
Lorsque j’ai connu cet épisode de “fesses rouges”, j’ai TOUT décrassé ! (inserts, couches lavables classiques et voiles de protection). Pendant ce temps j’ai utilisé des couches jetables pendant 3 jours pour être sûre de n’oublier aucune couche lavable au décrassage ; donc surtout, pas de honte à repasser aux jetables pendant quelques jours !

Une fois le décrassage fait, j’ai veillé à changer mon bébé beaucoup plus souvent que d’habitude (je la changeais toutes les 2h max -sauf la nuit et lors des siestes-). Et ce, jusqu’à ce que les rougeurs aient totalement disparues.

Je saupoudrais (très très) abondamment le siège de mon bébé avec de l’argile verte (ou blanche), c’est extrêmement efficace 🙂

Je vous conseille de lire l’article sur l’encrassage et le décrassage des couches lavables afin de procéder au décrassage de vos couches lavables

Pour prévenir les rougeurs
Utiliser du percarbonate de sodium ou du Vanish régulièrement lors de vos lessives d’inserts, couches lavables classiques et voiles de protection afin de les décrasser. Ne pas hésitez à laver à de fortes températures (60°C) lorsque cela est permis
Ne pas hésiter à faire de longs rinçages
Utiliser de l’argile verte (ou blanche), sur les fesses de votre bébé c’est très efficace !
Faire le change toutes les 3h-4h maximum et dès que possible après une selle
Privilégier les matières naturelles (coton, bambou, chanvre…) aux matières synthétiques (microfibre par exemple)

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions !

 

 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter et recevez une surprise par mail  ;)

Recevez les nouveautés, promotions et plus encore !