Zoom sur un moyen de portage: le Meï-taï

 

ZOOM sur le portage mei tai portage physilogique sur madame gs GAN a cote de PAU

 

 

Le Meï-taï, qu’est-ce que c’est?

le Meï-Taï  (appelé aussi meh-dai) est un porte-bébé inspiré des porte-bébés traditionnels asiatiques. Il permet de porter devant, sur le coté ou dans le dos, et s’utilise généralement à partir de 3/4 mois selon les modèles et jusqu’à ce que vous n’en puissiez plus de porter votre enfant!

Il se compose d’un rectangle de tissu ( appelé « tablier ») duquel partent 4 lanières : en bas deux d’entre elles formeront une ceinture, en haut, elle formeront les bretelles.
On peut dire que ce porte-bébé est un peu hybride entre l’écharpe de portage (dont il possède le tissus et les pans en bretelles) et le préformé (ceinture, tablier et bretelles).

Il existe de nombreuses variantes à cette base:
– La ceinture tout d’abord peut être à nouer ou à clipser. Quand elle possède un clip, on parle de meï-taï hybride. Cette ceinture variera en fonction des modèles, de toute fine à plutôt épaisse et rigide.
– Les bretelles maintenant. Elles peuvent être rembourrées ou non, déployables ou non, et peuvent proposer un mélange: rembourrées puis ou et déployables. Ces longues bretelles peuvent se croiser dans le dos du porteur et peuvent également se déployer sous les fesses de l’enfant pour plus de maintient.
– Le tablier quant à lui est plus ou moins réglable en fonction des modèles, que ce soit en hauteur ou bien en largeur.
– Certain modèles proposent une capuche.

 

Quels avantages et quels inconvénients?

Commençons par les avantages. Ces meï-taï, en tissus d’écharpes sont très souples et épousent bien le dos de l’enfant.
Ils présentent l’avantage d’être plus rassurant pour certains parents à qui l’écharpe fait un peu peur tout en proposant un portage symétrique (contrairement au sling). Pour ceux ayant des bretelles à pans déployables, ils permettent donc une bonne répartition du poids de l’enfant et sont donc plus respectueux du dos du porteur.
On retrouve des sensations du portage en écharpe. Pour ceux qui ne souhaitent plus les utiliser passé un certain âge de bébé, il devient alors une bonne alternative.
Pour les meï-taï qui présentent des réglages du tablier, ils deviennent évolutifs en grandissant avec bébé.
Enfin, ils sont très polyvalent car permettent de porter son enfant en ventral, tout contre soi, sur la hanche avec un enfant un peu plus grand et également dans le dos.

Les inconvénients maintenant. Je dirais qu’ils sont plus encombrants que le sling, surtout si ils ont des bretelles déployables. Autre chose, pour les meï-taï avec une ceinture à nouer, il faut être vigilant à ne pas se tromper de nœud lorsque l’on défait l’installation et ne pas défaire le nœud de la ceinture au lieu de celui des pans.

 

Quel modèle choisir?

Toujours la même rengaine, mais oui, l’idéal étant de tester, rien de mieux qu’un atelier de portage où vous pourrez tester plusieurs modèles!
Les principales différences seront dans le type de ceinture (à nouer ou clipser comme le LimasPlus) et dans le rembourrage des pans (c’est d’ailleurs tout l’intérêt du LimasPlus qui propose un rembourrage amovible, il peut donc convenir à tous les gouts! Personnellement, si j’apprécie peu le rembourrage des bretelles en portage ventral, il m’est trèèès apprécié en portage dos…. Du coup, de pouvoir le mettre et l’enlever, c’est top!).
Ensuite viendront des différences de composition, amenant plus ou moins de soutenance, certaines plus adaptés à l’été avec du lin par exemple (comme le Limas Plus Lin ).

 

Et voilà, j’espère que le meï-taï n’a maintenant plus de secrets pour vous, mais si des questions persistent, n’hésitez pas à nous contacter à portage@madamegs.com

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrench

Tenez-vous au courant des dernières nouveautés !